Download Le Théosophisme - Histoire d'une pseudo-religion by René Guénon PDF

By René Guénon

Excerpt from Le Théosophisme: Histoire d'une Pseudo-Religion

Nous devons avant tout justifier le mot peu usité qui sert de titre à cette étude pourquoi théosophisme et non théosophie C'est que, pour nous, ces deux mots désignent deux choses très différentes, et qu'il importe de dissiper, même au prix d'un néologisme ou de ce qui peut paraître tel, los angeles confusion que doit naturellement produire los angeles similitude d'appellation. Cela importe même d'autant plus, à notre aspect de vue, que certaines gens ont au contraire tout intérêtà entretenir cette confusion, pour faire croire qu'ils se rattachent à une culture dont, en réalité, ils ne sauraient se recommander légitimement, non plus d'ailleurs que d'au cune autre.

About the Publisher

Forgotten Books publishes thousands of infrequent and vintage books. locate extra at www.forgottenbooks.com

This e-book is a duplicate of a big historic paintings. Forgotten Books makes use of cutting-edge expertise to digitally reconstruct the paintings, keeping the unique structure when repairing imperfections found in the elderly replica. In infrequent situations, an imperfection within the unique, corresponding to a blemish or lacking web page, can be replicated in our variation. We do, notwithstanding, fix the majority of imperfections effectively; any imperfections that stay are deliberately left to maintain the nation of such old works.

Show description

Read or Download Le Théosophisme - Histoire d'une pseudo-religion PDF

Similar other religions books

American originals: homemade varieties of Christianity

In a piece of remarkable breadth and readability, Paul Conkin deals an even-handed and in-depth examine the foremost American-made different types of Christianity—a various crew of spiritual traditions, each one of which displays an important holiday from western Christian orthodoxy. selecting six particular kinds, Conkin examines the most important denominations consultant of every unique number of American Christianity: recovery (Churches of Christ, Disciples of Christ); humanistic (Unitarians, Universalists); apocalyptic (Adventists, Jehovah's Witnesses); Mormon (Church of Jesus Christ of Latter-day Saints); religious (Christian technological know-how, Unity); and ecstatic (Holiness and Pentecostal denominations).

Additional info for Le Théosophisme - Histoire d'une pseudo-religion

Example text

Cipes, I. Communication déjà mentionnée Congrès de Chicago, i8g3. : de M. William Emmett Coleman au LES ORIGINES DE SOCIETE THEOSOPHIQUE LA. 27 Ses fondateurs, débutant avec l'espoir plutôt qu'avec viction d'atteindre l'objet de leurs désirs, lement de l'intention qu'elle puisse venir, et sincère ils les d'apprendre excuser d'abandonner leur dessein. » C'est les comment donc ; On ? si et non là, assurément, celui de gens qui tout cela pourrait-il se concilier avec émises prétentions extraordinaires M"® Blavatsky d'où la vérité, grande soit-elle, ne saurait si langage de gens qui cherchent, savent con- estiment qu'aucun obstacle, sérieux soit-il, aucune peine, le la sont animés seu- voit de ultérieurement par mieux en mieux que l'initia- que celle-ci aurait reçue au Thibet est une pure fable, et que, malgré ce qu'affirme la comtesse Wachtmeister, elle n'avait point étudié en Egypte les mystères du Livre des Morts, dont Felt fut probablement le premier à lui faire tion connaître l'existence.

LE THÉOSOPHISME 34 se trouvait en la concurrence directe avec Socieias Bosicruciana, et ses rites pour la la Golden membres, qui Dawn et étaient spi- plupart, étaient accusés de faire de la « magie noire », suivant une habitude qui est d'ailleurs fort répandue dans les milieux théosophistes, ainsi que nous aurons l'oc- du comte Mac-Gregor casion de le voir plus tard. La lettre porte les devises suivantes « Sapiens dominâbiiar astris. : — Non omnis moriar. — — Deo omnia Veritas », dont la dernière, chose curieuse, est également la devise de la H.

54 LE THÉOSOPHISME comme exemples du comte de Saint-Germain, l'histoire qui est sans doute la plus connue, chimiste de Venise mêmes les ; et celle de Gualdi, l'al- or les théosophistes racontent exactement choses au sujet des « Mahâtmâs » ^. Il n'y a donc pas lieu de chercher ailleurs l'origine de ceux-ci, et l'idée même de situer leur demeure dans l'Inde ou dans l'Asie provient des mêmes sources en effet, dans un ouvrage publié en 1714 par Sincerus Renatus, le fondateur de la « Rose-Croix d'Or », il est dit que les Maîtres de la Rose-Croix sont partis pour l'Inde depuis quelque temps, la même chose et qu'il n'en reste plus aucun en Europe avait déjà été annoncée précédemment par Henri Neuhaus, qui ajoutait que ce départ avait eu lieu après la déclaration de la guerre de Trente Ans.

Download PDF sample

Rated 4.84 of 5 – based on 5 votes